Hadopi PUR a son site

PUR est la nouvelle invention d’Hadopi, c’est la marque de reconnaissance que prévoit la loi pour identifier les sites légaux d’achat d’œuvres culturelles. Chaque site légitime peut y prétendre, iTunes l’a demandé  mais aussi Jamendo (pour faire un parallèle je crois qu’on ne peut pas mieux), cela leur permet, après obtention, d’être vu par les internautes sur le site qui veut faire figure de référence: pur.fr

Ce site, parlons-en! J’ai cru à la blague lorsque je l’ai chargé pour la première fois et pour cause, pendant le chargement, on aurait dit un vrai site avec un vrai design. Le site donc se présente sous la forme d’une unique page, centralisant les logos de tous les acteurs du marché bénéficiant du label PUR (Deezer, Fotolia, Beezik…). Le design se veut épuré (mais si c’est en partit réussit, sur ce point, c’est aussi en partie loupé) et clair, les logos étant clairement identifiables (et identifiés par des descriptions).

On pourrait donc croire qu’il est réussit. Néanmoins, Paul Da Silva fait remarquer que le site est quelque peut étrange sur son fonctionnement puisque le moteur de recherche n’est même pas sécurisé, la plus bête des attaques peut donc être effectuée sans aucun (mais alors aucun) soucis. Il est de ce fait parfaitement simple de défacer le site, ou d’induire l’internaute lambda en erreur en lui montrant de fausses pages.

Cerise sur le gateau, le site possède un système de protection (oui oui), ce genre d’attaques est donc détecté et l’internaute qui en est l’auteur se retrouve blacklisté (imaginez monsieur lambda qui est prit au piège: d’un coté induit en erreur, de l’autre blacklisté!).

Enfin (et là c’est carrément flippant), des bouts de codes PHP sont visibles… dans le code-source des pages HTML. Cela ne parle pas à tout le monde, mais pour simplifier le truc, parler d’incompétence ici relève un peu trop d’un registre mélioratif! Petit exemple sur la page d’accueil:

Bref, un site qui semble codé à la va vite et qui a surement été facturé avec plus de deux zéros… A l’image de la campagne virale de pub lancée pour 3.2 millions d’euros et qui n’a eu comme seul succès que de distraire les internautes, au moins une bonne grosse dizaine de minutes!

Si toi aussi tu veux faire des affiches pour militer pour Hadopi, va voir Numerama!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>